Qui suis-je ?

Bonjour à toi, Internaute !

 

Je m’appelle Christine Geranio, 49 ans, mariée, 3 enfants.

Des diplômes scientifiques. Une vie assez ordinaire.

Et un corps comme tous les autres… et c’est dingue tout ce qu’on peut faire avec son corps…

c’est dingue, tout ce que tu peux faire avec ton corps !

Car tout le monde peut faire ça. Je ne dis pas que c’est facile. Il faut s’investir. Mais ça en vaut la peine !

Donc, je suis une madame-tout-le-monde…

 

Sauf que…

Je suis une empathe depuis toujours. C’est-à-dire que je ressens les émotions des autres dans mon propre corps. C’est étrange, mais nous serions 4% de la population. Personne n’ose se déclarer empathe. On dira plutôt « hypersensible ». Mais la recherche scientifique se penche sur ce phénomène étrange avec des résultats… disons inattendus pour ceux qui ne sont pas empathes, et tellement évidents pour nous.

Sauf que…

En 2009, j’ai commencé à vivre plein de choses bizarres.

J’ai recommencé à faire du sport : taî-chi chuan et ju-jitsu. Deux arts martiaux très différents. En taï-chi, on apprend à travailler l’énergie. C’est un concept à peu près inconu en Occident, et banal en Orient.

C’est peut-être ça qui a tout déclenché ? Je n’en sais rien.

J’ai commencé à sentir l’énergie circuler dans mon corps. Comme des bulles de champagne qui éclatent. 😆 En cherchant sur le web, j’ai compris qu’il s’agissait de mes chakras. Je ne savais pas ce qu’était un chakra. Mes chakras se sont réveillés : ils se sont mis à tourner tout seuls, à s’activer.

J’ai vécu des connexions énergétiques avec d’autres personnes.

Puis un pendule que j’avais en main s’est mis à tourner tout seul. Je me suis retrouvée magnétiseuse. Et très vite rebouteuse, parce que ça marche très bien pour soigner mes bobos, comme les bleus que je me fais au sport 🙂

J’ai fait des rêves éveillés. Ça m’a semblé tout naturel, Je croyais vraiment que tout le monde faisait ça !

 

J’ai vécu tout ça avec étonnement, parce qu’avant, je pensais que c’était une vaste blague ! J’ai changé d’avis…

Ensuite, j’ai compris que je pouvais activer ces phénomènes que je subissais jusque là. Les travailler, les peaufiner au lieu de les subir.

 

J’ai appris à méditer, et je le fais souvent.

J’ai appris à travailler l’énergie, la ressentir, l’utiliser.

J’ai appris à utiliser mon pendule, mais avec des résultats assez aléatoires.

Je soigne régulièrement avec mon magnétisme.

J’ai appris à entrer en contact avec mon subconscient.

J’ai appris à « parler » avec les chiens et les chats et les oiseaux – à un petit niveau, mais bon, c’est encourageant.

J’ai appris à entrer en contact avec les arbres, à les ressentir. Les autres plantes sont trop petites pour mes petites facultés ?

J’ai appris à travailler mon empathie, et donc mes émotions.

Bref, plein de choses très bizarres.

 

Ma dernière péripétie ?

Mon corps m’envoie du bien-être en continu.

Il m’avait déjà envoyé du bien-être sous une forme plus énergétique, mais temporaire. Maintenant, c’est plus faible et continu.

Mais là, j’ai pas fait exprès 😀

 

Bon, et ce blog, c’est parce que j’ai envie de partager avec toi. De t’expliquer comment faire tout ça.

Je t’expliquerai comment je fais, et comment d’autres le font

  • pour que toi aussi, tu puisses le faire. 😆

 

Et aussi pour gagner ma croûte comme écrivain, chose remarquable que permet Internet.

J’écris des textes où j’explique ce que je pense de ceci ou cela, et des pubs placées par mon éditeur reprennent des produits que je juge intéressants pour toi, comme par exemple

l’outil que j’utilise pour entrer en contact avec mon subconscient.

Mon éditeur me reverse une partie de ses gains. Et la maison d’édition, elle m’appartient ! 🙂

Tout le monde y gagne : moi, et toi.

 

Alors voilà.

Tu trouveras dans ces pages toutes les choses dingues qu’on peut faire avec son corps – que tu peux faire avec ton corps ! en tout cas, que je fais avec le mien 😀

 

Je t’invite à l’aventure la plus fabuleuse :

 

explorer ton propre corps.

Bon voyage !

 

Christine Geranio

 

 

GD Star Rating
loading...
Qui suis-je ?, 10.0 out of 10 based on 1 rating

20 Comments

  1. Bonjour Christine,
    j’aime beaucoup l’idée de ton blog… Bravo! il donne envie d’aller plus loin et de te suivre!
    je suis tellement certaine que l’on peut acquérir une meilleure santé, prendre plus de confiance en soi, si on prend soin de lui.
    nos blogs sont très complémentaires…
    nous aurons sûrement l’occasion d’échanger davantage au cours du temps. à bientôt, Héléna

  2. Christine Geranio |

    Merci pour ton appréciation, Helena : ça me pousse à continuer.

    Moi aussi je pense qu’on doit prendre soin de son corps.
    Mieux on le connaît et plus on s’approche de soi-même.

    Ça me fera plaisir d’échanger avec toi 🙂

  3. Bonjour Christine,
    J’aime aussi beaucoup ton blog, il me donne envie de te lire.
    En espérant de futurs échanges, bonne continuation et à bientôt.
    Mariette.

  4. Bonjour Christine,

    Je te reconnais bien là….

    Bonjour à nos corps à coeur.

    Didier

  5. Bonjour Christine,
    Une présentation riche en expérience et sensations toutes plus intéressantes les unes que les autres. Une grâce pour toi d’avoir pu t’y engager et pour nous de le partager sur ce blog.
    Olivier

    • Christine Geranio |

      Une grâce ? Je n’y ai jamais pensé comme ça…
      En tout cas, j’aime bien partager. 🙂
      Merci pour ton appréciation.

  6. Salut Christine,
    Et maintenant que l’on c’est rencontrées, encore plus d’envie de te lire…
    A bientôt
    Mariette

  7. Christine Geranio |

    A bientôt Mariette. Moi aussi, j’ai passé un super bon moment. 🙂

  8. avec plaisir pour te lire …
    Chemin de vie peut être difficile sur terre si tu as connu l’extase et l’union avec Dieu (grand tout). continue de garder la tête dans les étoiles et les pieds sur terre…

    • Christine Geranio |

      Extase et union avec Dieu me semble un peu excessif pour ce que j’ai vécu, merci quand même 🙂
      En revanche, la tête dans les étoiles et les pieds sur terre, j’aime bien…

  9. Bon Jour Christine

    Merci à toi,je viens de découvrir un nouveau mot : empathe

    je le suis depuis plusieurs années, mais je ne savais pas l’exprimer en un mot.

    Je signalais à mes amis proches que je ressentais les émotions et les douleurs physiques des autres à travers mon corps. Aujourd’hui je découvre que je suis empathe.

    J aime beaucoup l’approche corporel de ton blog

    Bien à toi

    Emmanuel

    • Christine Geranio |

      Bonjour Emmanuel, ravie de te voir ici 🙂
      Beaucoup d’empathes ne savent pas qu’ils le sont, mais c’est mieux de le savoir.
      Prochaine étape pour toi : tu vas maintenant t’en apercevoir. Tu ne sauras jamais si ton émotion est à toi ou si elle vient d’un autre 🙂
      Parce qu’on pense qu’elle est à nous, jusqu’à ce qu’on reçoive une claque qui nous dit clairement que c’est pas à nous.
      Petit problème d’identité…

  10. Bonjour Christine,

    Empathe ? Je me décrivais comme hypersensitif jusqu’à aujourd’hui. Le mot empathe me plaît plutôt bien. Du point de vue de l’identité émotionnelle bonjour les confusions et les questionnements : ce que ressens maintenant est ce « à moi » ou à mon vis à vis, ou à l’un de mes enfants qui vit à des kilomètres. Mon brusque changement émotionnel est il mien ou ai-je capté les émotions d’une personne qui passait dans la rue ? Cette douleur que je sens dans le corps de l’autre, ces émotions « stockées » très précisement dans le corps de l’autre, ces pleurs, ces chagrins, ces désespoirs que je sens dans certaines parties du corps de l’autre, que faire, que communiquer ? Grâce ou malédiction ?

    Pierre

    • Ben voilà, tu nous as tout décrit 🙂

      Grâce ou Malédiction ? Apparemment, Malédiction, jusqu’à ce que tu *acceptes* ton empathie.
      Alors, ça se transforme en bonheur 🙂

      Pour accepter : on est tous différents, toi, tu es empathe, c’est comme ça, c’est tout.
      Tant que tu ne l’acceptes pas, tu sens surtout le négatif chez les autres.
      Quand tu t’acceptes comme tu es… tu sens surtout le positif, et ça change tout.

  11. Tiens j’ai appris un nouveau mot « empathe ».
    Je ne savais qu’il y avait un mot pour cette aptitude que j’ai aussi.
    J’en ai longtemps souffert. Et maintenant, grâce à un profond travail sur moi, elle m’est très utile dans mon métier de thérapeute et formateur.
    Merci pour ça et à bientôt
    Luc

    • Ce néologisme vient de l’anglais « empath ».

      Je l’aime bien, car il permet de se différencier du terme « empathie » qui a plusieurs sens – en particulier « se mettre à la place de l’autre » au lieu de « ressentir l’autre ».

      On est beaucoup à en souffrir – ou en avoir souffert.
      Certains disent que nous sommes 4% de la population. 🙂

  12. Oh comme je me sent moins seul.. je vivais avec mon empathie comme une habitude, il a fallu que j’attende mes 14ans pour comprendre et apprécié totalement cette capacité..
    Seulement voilà depuis quelques semaines mon empathies ce résorbe, en réalité depuis mes 20 ans; j’étais avant capable de ressentir toutes les émotions proche de moi mais maintenant je suis limité..
    Et il possible que l’empathie, comme la vue, ai besoin de coup de pouce extérieur pour fonctionner convenablement? Et mon problème a t’il une solution?

    Autre chose, il m’arrivais quelque fois de tomber sur des personnes « blanches », pas sans sentiments mais je ne sentais rien face a elles, comme si elles étaient inexistantes.. J’avais un fort sentiment de mal-être a ne pas pouvoir définir leurs émotions… Cette étrangeté, ces personnes « blanches » on t’elles un nom?

    Merci pour ce blog et les messages des forum, savoir que je ne suis pas seul me réconforte !

  13. Merci pour ce blog que je découvre,
    je vous lirai régulièrement. Beaucoup de questions à poser. Il a t-il un moyen de communiquer hors le blog?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge