Télépathie: Parler à son chien ou à son chat, ça s’apprend

Parler à son chien ou à son chat, est-ce possible ?

Certainement, et d’ailleurs, je le fais souvent.

Et pourtant, je ne suis pas télépathe: je suis empathe, c’est-à-dire que je ressens les émotions des autres. Celles des animaux aussi.

télépathie : parler à son chien, parler à son chat, parler avec les animaux

Parler à son chien ou à son chat, ça s’apprend Photo : Tobyotter

Cet article du Matin en Suisse nous raconte un nouveau métier : communicateur animalier.

 

Télépathie: Ils affirment pouvoir parler avec votre animal – Société …

« On se dit souvent qu’il ne leur manque que la parole… Aujourd’hui, des communicateurs …www.lematin.ch/societe/affirment-pouvoir-parler…/10556794 »
http://www.lematin.ch/societe/affirment-pouvoir-parler-animal/story/10556794

 

C’est sérieux ?

C’est très sérieux : ils parlent avec les animaux, mais pas par la parole, ni par le langage corporel comme le pense ce vétérinaire suisse, scientifique et réservé.

Je t’assure que ça n’a rien à voir avec le langage corporel : c’est une réelle communication d’un être à l’autre.

Par communication directe.

Par télépathie, quoi…

Je parle aux chiens et aux chats

Et aux autres animaux aussi d’ailleurs.

Oh juste pour des petites choses.

Par exemple, je dis au chat d’ouvrir la porte lui-même – il le fait.

Ou bien, je dis au chien de se calmer un peu.

Et il retourne à son panier.

Ma belle-soeur en reste bouche bée 😀

Mais « je n’entends » pas ce qu’ils racontent.

Juste, je vois ce qu’ils font après que je leur aie demandé ceci ou cela.

C’est difficile ?

Non, ce n’est pas très difficile mais il y a des trucs.

Par exemple, il ne faut pas parler avec des pensées, ni avec des mots, mais avec son coeur.

Puis il faut « envoyer » – pour qu’ils captent.

Faut établir le lien d’abord pas toujours facile avec les chats. Ils sont comme ça, ils ne veulent pas toujours parler, il faut attendre qu’ils soient disponibles.

Beaucoup plus facile avec les chiens : eux, ils aiment bien.

Puis, l’entraînement : plus on le fait, plus ça devient facile.

Et ça ne marche pas à tous les coups.

Pour les « entendre », je ne sais pas, je ne les entend pas vraiment, ou de manière trop rudimentaire, juste de vagues impressions. Sauf les émotions bien sûr, ça c’est très clair chez moi.

On peut apprendre à parler à son animal ?

OUI : ça c’est la bonne nouvelle !

Je l’ai bien appris, moi. Il y a quelques années encore, je ne savais pas le faire. 🙂

Tu peux t’entraîner toi-même, mais rien de tel qu’un professeur.

Vois dans l’article et contacte les personnes citées.

Ou bien, cherche sur le net pour trouver dans ta région.

Ou dans les magazines « bio ».

 

Et bien entendu : méfie-toi des charlatans.  1- tarifs normauxet 2- résultats rapides : tu vois que tu progresses vite. Sinon, abandonne – celui-là et toi, ça ne marche pas. 🙂

 

Me croire sur parole ?

Non bien sûr.

Comme d’habitude, je te dis : essaie par toi-même, tu verras bien.

Ton avis nous intéresse

Tu parles à ton animal ? Ou tu aimerais le faire ?

Alors laisse-nous un commentaire sur ce que tu fais, et comment tu le fais.

C’est la meilleure manière de faire comprendre aux lecteurs que quelque chose se passe réellement entre nous et les animaux.

Et partage si tu aimes cet article 🙂

 

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More

Quand on veut, on peut – Elle fait des pompes à 83 ans

Quand on veut, on peut

Étonnant ! Regarde cette vidéo, cette femme te le montre :

À 83 ans, elle fait des pompes !

Tu as des croyances limitatives ?

La seule chose qui t’empêche de devenir comme elle, ce sont tes croyances limitatives  :

  • tu penses que « les vieux » ne savent pas faire ça ?
  • que toi, tu ne sauras pas ?
  • tu crois vraiment que l’âge te rendra impotent ?

Tout ça, ce sont tes croyances limitatives.
Celles qui te tuent à petit feu.

Tu te mets toi-même dans une prison.

Tu peux en sortir quand tu veux…

Parce que quand on veut, on peut 🙂

Toi aussi, tu veux devenir comme ça ?

Ça commence maintenant : 

  • admire ce qu’elle fait
  • dis-toi : « Moi aussi, je voudrais être comme ça à son âge »
  • et fais ce que tu as envie de faire, y compris des pompes 🙂

Pas plus compliqué que ça

Je le répète encore et encore :

C’est dingue, tout ce qu’on peut faire avec son corps !

Tu aimes cette vidéo ?

Laisse-nous un commentaire, et partage 🙂

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More

Test d’empathie – Comment utiliser ce test d’empathie ?

Un test d’empathie

Un lecteur du forum Au Féminin commente un test destiné à quantifier l’empathie.
Test d'empathie : es-tu empathe ?
D’où le titre du post du forum: Etes-vous empathe ?
Ce test a été mis au point par le Pr Simon Baron-Cohen, un spécialiste de l’autisme.
Des photos de visage sont présentées, et il faut identifier l’émotion parmi 4 émotions proposées.
Le but du test est le diagnostic d’autisme – les autistes obtiennent un « mauvais » score.
Mais c’est un test d’empathie.
Du coup, on voudrait l’utiliser pour savoir si on est empathe.

Empathe et empathie

L’empathe ressent les émotions des autres dans son propre corps.
La personne qui a de l’empathie reconnaît les émotions des autres, les comprend, mais ne les ressent pas dans son corps.
Quand je dis « ressentir dans son corps », je dis ça et rien d’autre :
Quand je rencontre une personne triste par exemple :
  • mon corps devient triste,
  • sans raison,
  • une tristesse m’envahit,
  • et je ne peux rien faire pour l’arrêter.
  • Je suis obligée de m’en accomoder…
  • Même si je ne le comprends pas
  • même si je ne le veux pas.
C’est très différent de « comprendre » les émotions des autres.

Discussion intéressante

La discussion et les commentaires des lecteurs sont très intéressants.

Clairement, pas mal de gens sont empathes, et leurs commentaires sont édifiants :

  • ressentis négatifs sur le forum
  • ressentis sur les photos
  • ressentis négatifs « attrapés » chez d’autres, etc

Bref, la petite panoplie caractéristique de l’empathe.

Il semble que les empathes sont 4% de la population – nous sommes donc nombreux.

NB : un lecteur affirme qu’un empathe se sait empathe : c’est totalement faux. J’ai rencontré beaucoup d’empathes qui s’ignorent, alors qu’ils en souffrent. Il est important de savoir qu’on est empathe, pour éviter les nombreux pièges qui font de la vie un enfer – alors que l’empathie est aussi un paradis délectable 🙂

Voici cette discussion sur le test d’empathie

Êtes vous empathe ? faites le test : Forum auFeminin

« Êtes vous empathe ? faites le test . Salut tous, J’ai toujours cru que l’empathie était quelque chose d’évident et surtout jamais pensé qu’il pouvait s’agir d’un don …forum.aufeminin.com/…/__f466303_f569-etes-vous-empathe-… »
http://forum.aufeminin.com/forum/f569/__f466303_f569-etes-vous-empathe-faites-le-test.html

Décrypter les expressions du visage

Selon l’auteur même, ce test sert surtout à décrypter les expressions du visage.

Je connais ce test depuis longtemps.

À ma grande surprise, j’ai obtenu un score moyen, comme pas mal d’autres empathes avérés que je connais.

Et pourtant, moi aussi, je suis empathe.

Je pensais être bonne à décrypter les visages !

Puisque je « sais » les émotions des autres

Ben non…

L’émotion ne se lit pas toujours sur le visage…

Il semble que j’identifie les émotions sans tenir compte des expressions du visage, ou peu.

Un des lecteurs confirme ça d’ailleurs.

Normal quelque part, puisque je peux justement identifier des émotions totalement contraire à l’expression du visage.

Exemple classique ? Visage souriant, et personne triste. – Comment ça va ? – Ça va bien, merci. Alors que ça ne va pas du tout ! Autre exemple : personne à l’attitude indifférente, voire qui repousse, mais qui envoie de l’amour.

Que penser de ce test d’empathie ?

Ce test d’empathie sert à dépister l’autisme, c’est pour ça qu’il a été conçu.

Les autistes obtiennent un faible score.

Savoir si tu as de l’empathie ?

Tu peux donc vérifier si tu es autiste 🙂

À part ça, ce test d’empathie te permet de savoir si tu as de l’empathie : tu sais décrypter correctement les expressions faciales.

C’est l’empathie au sens classique : comprendre les ressentis de l’autre.

Savoir si tu es empathe ?

Mais quant à savoir si tu es empathe…

C’est-à-dire :

 tu ressens les émotions de l’autre dans ton propre corps

C’est différent de « reconnaître les émotions de l’autre« , ce qui est la définition classique de l’empathie.

Ce test d’empathie ne te le dira pas.

Beaucoup d’empathes avérés que je connais obtiennent un score moyen, comme moi.

Et aussi un bon score 🙂

As-tu fait ce test d’empathie ?

Tu penses qu’on peut savoir si on est empathe avec ce test d’empathie ?

Je ne possède pas le savoir absolu !

Raconte-nous dans les commentaires comment ça s’est passé et ce que tu as ressenti.

Et au fait, si tu aimes cet article, clique sur « J’aime » et partage 🙂

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More

Coups de poing et stabilité – Rester stable en donnant des coups de poing

Coups de poing et stabilité

Lorsque tu donnes un coup de poing puissant, il faut :

  • toucher ton adversaire
  • et garder ta stabilité

La stabilité lors des coups de poing est très importante, car il ne suffit pas de donner un coup, il faut aussi rester debout, prêt pour la suite. Rester stable.

Ça ne le fait pas de donner le coup de poing et de tomber ensuite 😀

Coups de poing et stabilité

Vois comme ces deux combattants sont stables en donnant leurs coups de poing. La stabilité est très importante.

Image : Peter Harrison

Rester stable lors des coups de poing

Donc, pas du tout déséquilibré : bien sur ses pieds.

L’adversaire fait ce qu’il veut, tu restes planté sur tes pieds.

Il ne te déséquilibre pas en profitant de ton mouvement.

Mon témoignage sur les coups de poing

Je ne suis ni spécialiste du coup de poing, ni un maître.

Je pratique le jujitsu et le taï chi chuan, et je suis encore débutante dans ces deux disciplines après 3 ans de pratique.

Mais je peux expliquer ce que j’ai compris.

J’ai été très étonnée : une si petite différence de position donne un résultat tellement différent !

Je l’ai compris parce qu’on me l’a expliqué, que je l’ai vu, et que j’ai testé.

J’ai trouvé ça assez étonnant pour en parler ici 🙂

Coups de poing et stabilité

Stabilité et coups de poing sont opposés.

En effet, la tendance naturelle est de lancer le poing en avant aussi loin que possible, pour rester le plus loin possible de son adversaire.

On allonge le bras au maximum.

Erreur.

Stabilité impossible

Ce faisant, on lance l’épaule en avant en même temps.

Et dès que l’épaule part vers l’avant, la stabilité est compromise.

Le déséquilibre est proche.

L’adversaire n’a qu’un petit geste à faire.

En faisant ça, tu tournes le torse et tu avances l’épaule.

Ton nombril regarde ailleurs, alors qu’il devrait être pointé sur ton adversaire.

Et tu es vulnérable, tu es déjà en déséquilibre.

Pas très solide sur tes pieds.

Accentuer le déséquilibre en tirant

Stabilité compromise par l’épaule en avant avec les coups de poing, tu es très instable.

Il suffit de tirer un tout petit peu sur ton bras pour t’emmener dans ton élan.

Vlan, par terre.

C’est comme ça qu’on fait en taï-chi.

Et beaucoup moins dans les autres arts martiaux, jujitsu ou karaté, où on aura plutôt tendance à parer les coups de poing ou à les éviter.

Travail du centre pour la stabilité

La stabilité dans les coups de poing vient du centre, en-dessous du nombril.

C’est de là que partent les coups de poing en taï-chi.

Et dans les autres arts martiaux aussi, mais personne n’en parle ainsi.

Donc, quand tu donnes tes coups de poing,

tu ne mets plus jamais l’épaule en avant.

Dans la vie aussi

Nos parents nous l’ont dit et redit : “Tiens-toi convenablement”.

Voici pourquoi c’est important.

Ce qui vaut pour les coups de poing vaut pour n’importe quel mouvement.

Le mouvement correct évite le mal de dos, mal à la nuque, aux bras, aux jambes. Partout.

Tellement banal.

Et tellement évitable.

Protège ton corps. Cherche le bon mouvement.

 

Dans l’exercice qui suit, tu donnes tes coups de poing d’abord en jetant l’épaule en avant = mauvais mouvement, puis en restant stable. Ton partenaire tire sur ton poing pour te déséquilibrer

 

Exercice – Avec un partenaire

1- Peu de stabilité

Donne ton coup de poing en le lançant aussi loin que possible pour toucher ton partenaire qui est loin de toi. C’est la tendance naturelle : rester loin de l’adversaire pour ne pas recevoir de coup. Le torse est tourné, l’épaule part vers l’avant.

Reste avec ton poing tendu (pour l’exercice)

Ton partenaire en face de toi saisit ton poing et tire un peu

Tu es vite déséquilibré : vlan par terre (pas obligatoire pour l’exercice :D)

2- Coup de poing stable

Tu donnes le coup de poing, mais ton ton épaule reste en place, ton nombril reste pointé sur ton partenaire. Tu es obligé de t’approcher plus près pour le toucher.

Ton partenaire tire à nouveau sur ton poing.

Apprécie combien ton équilibre s’est subitement amélioré : tu restes planté sur tes pieds

 

 

 

Tu aimes cet article ? Alors, clique sur les étoiles 🙂

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More

Mes mains s’activent toutes seules. Pour soigner à distance ?

Je soigne un ami par mes mains

Il s’est froissé un muscle. Ça fait mal.

Il me demande de lui appliquer de l’énergie.

Alors je place mes mains de part et d’autre de là où ça fait mal.

C’est comme ça qu’on fait.

On ne touche pas, on met les mains à distance.

soigner à distance, soigner par les mains, magnétisme à distance

Soigner à distance ? Et toi, tu sais soigner par les mains ?

J’active mes mains

Je sens l’énergie qui circule : des picotements.

C’est signe que ça marche.

Ce n’est pas très fort.

Ça devrait être plus fort avec cette douleur.

Je reste ainsi quelques instants, le temps que l’énergie – ou le magnétisme ou je ne sais quoi – travaille.

Un homme sent l’énergie qui passe

Un homme à deux mètres nous dit qu’il sent l’énergie qui passe.

Bizarre.

Certains la voient, c’est rare. Lui la ressent.

Je demande à mon ami s’il sent quelque chose.

On ne ressent pas toujours quelque chose loin de là.

Souvent de la chaleur, ou du froid, ou des picotements.

Il sent quelque chose de désagréable.

C’est signe qu’il faut arrêter – il y a eu assez d’énergie.

Ça a duré quelques minutes.

Mon genou est plus souple

J’ai l’impression que ça n’a pas marché très fort, parce que je n’ai pas eu de ressenti très fort.

Mais en marchant, je constate que mon genou éclopé – rupture du ligament – a lui, bien profité de la séance 🙂

Il est plus souple.

Première fois que je constate une amélioration de mes propres bobos en soignant un autre.

Comme au massage shia tsu que j’ai eu l’occasion de faire lors d’un stage.

Le soignant est tout aussi remis en forme que le soigné.

Soudain mes mains s’activent toutes seules

Cinq heures plus tard.

Il est tard – je suis à mon ordi.

Et je sens mes mains qui s’activent.

Ça leur arrive parfois de s’activer spontanément.

Mais ce que je ressens, ce n’est pas mon activation habituelle…

C’est des picotements plus bruts, accompagnés d’une lourdeur, de la main droite jusqu’au milieu du bras et de la main gauche.

Cette fois, c’est intense !

Je soigne à distance ?

Je reconnais la sensation caractéristique des soins.

Et l’intensité colle avec ce que j’aurais du ressentir quelques heures avant. 🙂

Alors je place mes mains dans le vide 😀

Et je laisse l’énergie circuler.

Ça aussi, c’est une première fois.

Je sais qu’on peut soigner à distance.

La distance ne compte pas en fait.

Je ne l’ai jamais fait.

Donc, je ne sais pas comment ça marche.

Mais je suppose que c’est bien ça qui s’est passé.

Cette fois, c’est bon

Cette fois, l’intensité y est : ça remonte jusqu’à mi-bras.

C’est un grosse blessure, ça. Ça doit faire mal.

Je suis contente d’avoir bien terminé le boulot.

C’est plus satisfaisant ainsi.

Mais quand même… Soigner à distance…

Qui soigne qui ?

C’est marrant que ça fonctionne à l’envers :

C’est le soigné qui initie le soin 😀

Mais je sais que donner, c’est recevoir, et vice-versa.

Alors je teste mon genou.

Je n’ai rien senti à mon genou, mais il est bien souple.

Ça a fait beaucoup de bien à mon genou en compote. 😀

C’est toujours ça de pris.

 

Tu as déjà entendu parler de ça, toi ? ou tu l’as vécu ?

Laisse-moi un commentaire, j’aimerais vraiment savoir.

Exercice

J’ignorais que je savais soigner avec mes mains… jusqu’au jour où je l’ai fait 🙂

La prochaine fois que tu vois un bobo, essaie

S!oigne-le avec tes mains.

Tant que tu n’as pas essayé, tu ne sais pas si tu sais le faire. 🙂

Suite au commentaire de Dorian, j’ai fait quelques recherches, et j’ai trouvé cette phrase dans un article wiki sur le Reiki : http://fr.ekopedia.org/Reiki « si une personne à côté de vous a vraiment besoin de Reiki, celui-ci s’écoulera tout seul sans effort conscient de votre part. » Comme le Reiki peut aussi se faire à distance, cette explication me semble correspondre à mon cas. 🙂 Je fais du Reiki sans le savoir 😀

 

 

Cet article te plaît ? Alors, donne ton avis 🙂

 

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More