Posts Tagged "les choses qu\’on peut faire quand on est fort"

Ce mouton noir est-il amoureux ? Faut bien regarder pour le savoir

Il est amoureux ce mouton ? Comment je peux savoir que ce mouton est amoureux ?

Ce mouton noir est-il amoureux?
Regarde son aura pour le savoir.

 

Ben, en regardant son aura, tout simplement.

Mais faut la regarder d’abord…

Sinon, tu ne la verras probablement pas 😀

Cédric Vimeux nous propose de commenter l’histoire des moutons noirs.

Le nouveau défi | Virtuose-Marketing

« Voici une nouvelle histoire pour un nouveau défi. Les »
http://www.virtuose-marketing.com/les-articles-du-defi-du-chapeau-a-deux-couleurs-et-lhistoire-pour-le-nouveau-defi/#comment-116589

Les moutons noirs

Un ingénieur, un physicien expérimental, un physicien théoricien et unphilosophe se promènent dans les montagnes d’Écosse.

Quand ils atteignirent un sommet, ils aperçurent un mouton noir sur une crête avoisinante.

– On voit que les moutons écossais sont noirs, déclara d’ingénieur.

– Il serait préférable de dire que certains moutons écossais sont noirs, dit le physicien expérimental.

Le physicien théoricien réfléchit un instant et dit

– Il serait plus correct de dire qu’au moins un des moutons écossais est noir.

– D’un côté, du moins, corrigea le philosophe.

(Histoire tirée du livre La Métaphore : voie royale de la communication, de Gérard Szymanski.) 

Ce qu’ils ne voient pas

Je me fais toute petite derrière ces scientifiques.

Mes confrères en quelque sorte – j’ai aussi fait des études.

Il y a quelque chose qu’ils ne voient pas. Pourtant, c’est fort, c’est facile à voir – quand on sait le voir.

Ce mouton noir est amoureux, leur dis-je.

Hahaha ! Comment tu vois ça ?

Il n’y a pas si longtemps, j’étais comme eux, je les comprends.

Je n’avais pas encore bien compris que pour apprendre quelque chose de nouveau, je dois d’abord admettre que je ne sais pas ce que je ne sais pas. Par définition.

Maintenant je sais qu’il y a beaucoup de choses dont je n’ai même pas idée 😀

Son aura est rose. Je la vois. Les amoureux ont une aura rose, tout le monde sait ça, je leur réponds.

J’utilise mon corps à fond. C’est un merveilleux outil, et c’est dingue, tout ce qu’on peut faire avec son corps.

Voir l’aura ?

La capacité à voir l’aura s’appelle la vision aurique.

Des scientifiques étudient la vision de l’aura.

Ils ont observé que pour voir l’aura, il faut arriver à connecter deux zones du cerveau qui ne sont pas connectées normalement.

Certains voient les auras spontanément.

D’autres ont appris à la voir, comme moi. Peut-être pas toute l’aura, mais au moins sa couleur en liseré autour du corps.

Exercice pour voir l’aura

Placer la main devant un mur blanc ou clair – sans trop de lumière, par exemple en fin d’après-midi ou par un jour gris.

  • Écarter les doigts.
  • Regarder entre deux doigts, fixement, avec le regard détendu. Un regard flou.
  • Attendre ainsi.
  • Et regarder ce qui apparaît autour des doigts qu’on ne regarde pas 🙂

Il faut souvent attendre 30 secondes ou une minute – d’où l’importance du regard fixe et détendu.

Christine Geranio: Je connaîs une sorte d’éveil énergétique depuis quelques années. Depuis, je m’amuse avec l’énergie du corps et tout ce qu’elle nous permet de faire.

Tu vois quelque chose autour de tes doigts?

Bravo.

Tu as réussi avec mes instructions ? Tu avais déjà vu quelque chose avant ? Que vois-tu?

Ou tout simplement, cette histoire t’inspire ?

Raconte-nous ça, on aimerait savoir.

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More

Stop! Arrête de crier ou mon oreille s’en souviendra

Mes oreilles se souviennent

On leur a crié dessus, surtout à droite.

Moi, je ne m’en souviens pas : j’ai bien enterré ça 😀

Stop ! Arrête de crier ou mes oreilles s'en souviendront !

Stop ! Arrête de crier ou mon oreille s’en souviendra !

Mais là, avec Didier, ça remonte à la surface.

En fait, mon corps s’en souvient.

Apprendre à être

Didier Thiellet est une sorte de thérapeute. Un thérapeute de l’être.

Il m’apprend à être.

Faut apprendre ça ? C’est dingue, non ?

Ça consiste à laisser vivre ses sensations, ses émotions.

Sans les contrôler.

Lâcher prise.

Simple non ?

Pourtant, j‘ai tellement l’habitude de contrôler tout ça que c’est pas évident du tout.

Alors Didier m’aide à sentir mon corps à nouveau, à lâcher ce contrôle permanent qu’on ma appris à moi comme à tout le monde.

À toi aussi 🙂

Et je m’en félicite.

Une peur dans l’oreille

Bon, donc on travaille la peur.

Ça part de l’estomace et de l’oesophage, et ça remonte jusque dans les oreilles. 

Faut s’occuper des oreilles.

Donc, je laisse venir les sensations dans mes oreilles.

Je les laisse être tout simplement.

Et quand je fais ça, ça bouge !

Du cou au cerveau

Ça commence dans le cou, puis quand je laisse mes oreilles s’exprimer, ça va tout autour des oreilles, surtout à droite.

J’ai le crâne qui s’active autour des oreilles.

Étrange sensation.

Ça serre, ça chauffe, et puis ça gonfle. Ça devient super léger, aérien.

Puis comme je laisse s’exprimer, ça passe dans le cerveau. Autour de mes oreilles, puis dans mon occiput.

Je sens mon cerveau qui s’active, d’abord à droite, en-dessous et autour de mon oreille. Et ça chauffe dans mon occiput.

Il y a vraiment quelque chose qui se passe, là…

Dans mon oreille

À un moment je sens que ça chauffe plus fort, puis ça devient très léger, et il y a un drôle de truc qui se passe.

Comme si mon cerveau est aspiré dans mon oreille.

Ça, c’est à droite. C’est pas désagréable, juste surprenant.

Puis tout de suite, ça tourne dans mon oreille, et des muscles se contractent dans cette région, juste un instant.

Puis je sens que ça passe dans l’autre oreille.

Didier me dit que mes oreilles sont en train de se rééquilibrer 😀

Alors j’ai les deux oreilles activées, avec la zone de cerveau autour et en-dessous.

Mes oreilles deviennent très légères.

Dans mon lobe temporal et occipital

Après, ça passe du temporal à l’occipital, en haut à l’arrière de la tête.

Ça chauffe ! Ça s’active !

C’est la première fois que je sens si fort mon cerveau 😀

 

Didier est un peu étonné – il sent souvent son cerveau. Hahaha ! Sacré Dider !

Ça reste un bon moment sur mon occiput.

Puis ça bouge encore…

Dans mon cervelet

C’est la première fois que je sens mon cervelet !

La sensation deu haut de la tête disparaît, et elle s’installe un bon moment dans mon cervelet.

J’ai les yeux fermés.

Didier me dit que ma tête bouge, mais je ne le sens pas – j’ai l’impression de rester bien droite.

Il me dit que la tête cherche à se stabiliser dans son nouvel équilibre.

Je finis par faire quelques mouvements de la tête – spontanés. C’est fini.

Quand ça se termine, une sensation agréable se diffuse dans mon corps.

Les traces de cette activation sont encore présentes des heures plus tard – je sens toujours quelque chose.

Mes oreilles sont trop sensibles

En fait, elles sont tellement sensibles – surtout à droite – que le téléphone ou les écouteurs me font souvent mal aux oreilles.

C’est pour ça que je n’aime pas trop le téléphone.

Ben oui, parler à quelqu’un qui vous fait mal à l’oreille, c’est pas top.

On verra à l’usage si j’ai trouvé un nouvel équilibre – je vous tiendrai au courant.

Mon corps se souvient

Moi j’ai enterré, mais mon corps s’en souvient.

Il a l’oreille droite trop sensible.

Cette oreille ne veut plus entendre – elle fait mal.

C’est ça, la mémoire du corps.

Puis apparemment mon équilibre tout entier s’est construit sur ce problème.

Le cervelet et les oreilles, ce sont les organes de l’équilibre.

C’est important, l’équilibre.

Bon, heureusement, j’apprends à remettre tout ça en place 🙂

Remettre le corps à sa place

Mieux : lui rendre sa place.

On essaie de contrôler tout ce qu’il doit faire, mais c’est stupide.

Il y a des choses qu’il fait beaucoup mieux que nous – faut lui faire confiance et le laisser faire.

C’est dingue, tout ce qu’on peut faire avec son corps 🙂

 

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More

Comment ouvrir son coeur

Mon coeur s’ouvre en lisant

Je lis un texte de Kevin Salméron, et mon coeur s’ouvre tout en lisant. Tout seul.

Ça me donne du bien-être.

Tellement de bien-être, qu’un sourire béat se colle sur mon visage.

Ce coeur rayonnant montre bien comment le bien-être se diffuse dans la poitrine et le corps quand mon coeur s’ouvre et s’active

Mon coeur s’ouvre comme ça de plus en plus souvent, c’est bien agréable. 🙂

Kevin nous dit comment ouvrir son coeur dans son livre gratuit  “Ouverture spirituelle. Techniques et principes spirituels pour un éveil permanent”, dans “la Pratique méditative”.

Il m’a fallu longtemps pour que je ressente mon coeur, physiquement.

Pas l’organe, le coeur qui bat, non.

Le vrai coeur dans l’autre, celui qui abrite l’amour.

Ben oui, je suis plutôt du genre intello. Mon coeur, il n’est pas sur ma main.

Et personne ne m’a expliqué comment faire pour ouvrir son coeur.

Il y a des personnes généreuses comme ça, qui ont le coeur grand ouvert, mais moi, je ne suis pas comme ça…

Mais bon, même comme ça, j’y arrive.

Comme quoi… tout le monde peut le faire et ressentir ce bien-être 😆

Activer l’énergie du coeur

Ouvrir son coeur, c’est aussi activer son énergie.

Qu’on l’appelle chakra du coeur ou autrement, béatitude par exemple, ou illumination, peu importe.

Il s’agit bien d’une action physique en plus de l’action psychique au sens le plus large et même spirituel.

Tu fais circuler l’amour, tu ouvres ton coeur, tu as des sensations.

Tout est lié.

Des sensations très agréables, du bien-être.

C’est un truc dingue : tu sens ton coeur,, il t’envoie du bien-être en quantités, généreusement.

L’énergie du coeur, c’est l’amour

On a tous déjà activé son coeur. c’est comme ça qu’on l’ouvre.

Quand on ressent de l’amour pour quelqu’un :

  • L’amour des amoureux
  • ou l’amour maternel ou paternel

sont des exemples frappants.

L’amour dans la vie quotidienne

Mais aussi dans la vie de tous les jours :

  • la gratitudequ’on éprouve pour quelqu’un
  • le plaisir de faire plaisir
  • donner ou recevoir, un cadeau, un sourire ou un coup de pouce

C’est ça, ouvrir son coeur.

Toutes ces petites choses qui sont immenses en fait.

Imagine un monde où tu ne pourrais plus ni donner ni recevoir tous ces petits riens…

Un cauchemar !

Ressentis dans la région du coeur

Quand l’énergie du coeur s’active, cela se manifeste dans le corps.

Par un bien-être plus ou moins généralisé selon l’intensité de l’amour que tu donnes ou que tu reçois.

Dans la poitrine, ça donne souvent une impression de gonflement : ta poitrine va éclater tellement elle gonfle, elle se dilate, du moins c’est l’impression que tu as.

Et aussi une sensation de chaleur chaleureuse qui irradie vers le reste du corps.

Ou des picotements agréables.

Ou une sensation de bien-être diffus, sans description précise, car les mots sont trop faibles pour exprimer ce que tu ressens.

Activer le bien-être

Ouvrir son coeur, faire circuler l’énergie du coeur, c’est aussi activer le bien-être.

Faire circuler l’amour, c’est activer son bien-être

Ça marche comme ça :

  • celui qui donne de l’amour reçoit du bien-être
  • celui qui reçoit tout cet amour reçoit aussi tout ce bien-être.
  • même s’il ne ressent rien du tout

Pour ressentir ce bien-être, il faut que le coeur soit ouvert.

Et à force de recevoir et donner de l’amour, le coeur finit par s’ouvrir tout seul. 🙂

Et ça donne du bien-être.

Ce bien-être, c’est pour les saints ?

C’est l’image que tu connais. Le saint en extase – il ressent un bien-être suprême.

Mais c’est pour toi aussi.

Tu sais, ces icônes religieuses où le coeur de Jésus et de Marie est doré, tout en or et irradie de rayons ardent, qu’on trouve même dans les plus petites églises. De qualité esthétique très variable 😀

Mais c’est bien ça que l’artiste essaie de faire passer :

  • le coeur s’active et envoie de l’amour

Ce n’est pas qu’une image, c’est une réalité.

L’amour,

c’est une activation énergétique qui donne des sensations très agréables

dans la poitrine et dans le reste du corps

Une sorte de pudeur fait que personne n’en parle jamais, de ce bien-être.

Toi aussi, tu peux vivre ça, ce n’est pas si difficile.

Comment ouvrir son coeur ?

Tu peux faire des actes dignes des plus grands hommes, mais bon, ça, ce n’est pas facile.

Tu peux aussi très simplement penser à quelqu’un que tu aimes.

Ça ouvre ton coeur tout de suite.

C’est tout.

Et pour le long terme ?

Suis les élans de ton coeur tout simplement.

  • Envie de sourire à quelqu’un, de lui serrer la main ? Fais-le
  • Envie de dire bonjour ? Fais-le
  • Envie de dire quelque chose de gentil ? Fais-le

Tu verras que le plus souvent, c’est une sorte de pudeur mal placée qui t’empêche de faire ça.

C’est idiot.

On n’en meurt pas, au contraire 🙂

Exercice facile et agréable : Ouvrir son coeur

Pour ouvrir ton coeur, tu peux faire cet exercice facile :

  • pense à quelqu’un que tu aimes.

Comme ça, ton coeur s’ouvre et s’active tout seul.

  1. Ferme les yeux
  2. Pense à quelqu’un que tu aimes
  3. Observe ce qui se passe dans ta poitrine
  4. Continue d’observer ton coeur!

C’est tout !

Répète cet exercice aussi souvent que tu veux 🙂

Tu as senti ton coeur ? Il s’est ouvert ?

Ou bien mon histoire te donne envie de partager la tienne ? Tu as un avis à donner ?

Alors, raconte-nous ça dans les commentaires.

Pas de pudeur mal placée.

On a tous besoin d’exemples concrets, ça nous enrichit.

Partager, ça aussi, c’est ouvrir son coeur 🙂

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More

Empathie – Une qualité de chiotte ? Ou un truc fabuleux ?

Empathie : une qualité de chiotte

C’est pas moi qui le dis, même si je l’ai pensé pendant longtemps.

L'empathie, c'est aussi sentir la joie des autres. Et ça, c'est fabuleux !

L’empathie, c’est aussi sentir la joie des autres. Et ça, c’est fabuleux !
Photo: U.S. Navy

Je ne le pense plus aujourd’hui, bien au contraire.

  • L’empathie, c’est la faculté de ressentir les émotions des autres dans son propre corps.
  • Il y a l’autre empathie aussi, celle où on choisit de comprendre les émotions des autres. C’est celle des psys.

Mais ici, on parle bien d‘être empathe.

De ressentir les autres, même quand on ne le veut pas.

Et bien sûr, on sent surtout le négatif…

Lis ceci, tu verras combien l’empathie peut empoisonner la vie des gens – en particulier des soignants – tant qu’elle n’est pas équilibrée.

Rien que le titre du blog – « Bulle de survie » – montre dans quel état se trouve l’empathe…

En mode de survie.

Empathie – Le blog de BulleDeVieBulleDeSurvie

« L’empathie, c’est une qualité de chiotte. Mais bon, c’est une qualité quand même. Un psy a dit un jour «Attention à ce que votre empathie ne devienne pas de la …bulledeviebulledesurvie.over-blog.com/article-empathie-1114… »
http://bulledeviebulledesurvie.over-blog.com/article-empathie-111423765.html

Pas de bouton « off »

Eh oui.

Quand on est empathe, c’est pour la vie.

Il n’y a pas de bouton « off » pour éteindre.

C’est comme la couleur des yeux ou de la peau.

Ça ne change pas.

Faut faire avec.

Combien d’empathes pleurent pour perdre leur empathie, désespérés de sentir tout ce qu’ils sentent.

Eh bien, ce n’est pas possible.

Sauf à perdre son cerveau en même temps.

Et pas de mode d’emploi

Comme personne n’en parle…

et que encore moins d’empathes arrivent à équilibrer leur empathie…

on pense que ce n’est pas possible.

Alors ça devient une qualité de chiotte,

qui empoisonne la vie.

Les empathes sont hypersensibles.

Et personne ne leur explique comment réagir.

C’est déjà pas mal quand ils savent qu’ils sont empathes 🙂

Être empathe, c’est fabuleux

À condition d’équilibrer son empathie.

Parce qu’alors, on ressent aussi le positif que les gens envoient.

Et ça… c’est fabuleux.

Parce qu’on le ressent ausi dans son corps.

On ressent la joie de l’autre, son amour, sa curiosité, son étonnement, sa détermination…

Tout quoi.

Et pas seulement le négatif, parce que ça, c’est effectivement difficile.

Pour équilibrer ton empathie

Il y a 2 choses à faire je pense :

  1. Accepte ton empathie
  2. Joue avec ton empathie

Accepte ton empathie

Accepter ton empathie, c’est accepter qu’elle est là.

Qu‘elle ne partira pas. Jamais.

Que tu dois faire avec.

Il faut de tout pour faire un monde, et toi, tu es empathe.

C’est comme ça.

Accepte-le.

Pleure un bon coup.

Fais le deuil d’une vie « normale » que tu n’auras jamais.

Parce que ta vie normale, c’est d’être empathe.

Et à partir de là, tout va changer.

Tu vas sentir aussi le positif.

Et ça change tout. 🙂

Crée ta bulle de protection

 

Crée ta bulle de protection, et expérimente ses effets:

  • imagine une bulle transparente, comme une bulle de champagne
  • un grosse bulle, que tu places autour de toi
  • c’est ton bouclier, qui te protège des émotions des autres
  • et tu peux en faire une bulle dorée, encore plus efficace

Pourquoi ?

Pour te défendre.

Pour ne plus être le jouet des autres, ballotée comme un paquet qui subit.

Fini de subir : maintenant, c’est toi qui décides ce que tu laisses entrer.

Ou pas.

Joue avec ton empathie

Ça, c’est la partie fabuleuse.

L’empathie, ça marche dans les deux sens.

Tu reçois les émotions des autres.

Mais tu peux aussi leur envoyer tes émotions, celles que tu choisis.

Essaie de le faire, tu verras que c’est facile pour nous.

Du négatif ou du bon, c’est toi qui choisis.

Mais quand tu envoies du bon, tu reçois encore plus de bon en retour.

Et ça… c’est fabuleux.

Des exemples ?

De l’amour. De la sollicitude. De la joie. Du bonheur. etc etc, tout ce que tu veux en fait.

Alors tu te crées un monde autour de toi qui t’envoie du bon.

En permanence.

De plus en plus fort.

C’est pas beau, ça ?

Aller au supermarché et recevoir le sourire de la caissière, même quand elle est fatiguée ?

Avoir plein de gens autour de toi qui t’offrent leur aide, spontanément ?

C’est ça, ma vie aujourd’hui 🙂

Raconte-nous ce que tu vis

C’est la meilleure manière de progresser dans ton évolution.

Et d’aider les autres en même temps.

Savoir par exemple qu’on n’est pas le seul à avoir ces problèmes…

rien que ça, ça soulage.

Alors, raconte-nous 🙂

 

 

 

 

 

 

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More

Sauter de la stratosphère en live : il le fait !

Dans la catégorie « C’est dingue, tout ce qu’on peut faire avec son corps », voici LE grand saut de l’année.

Sauter de la stratosphère, faut avoir la foi 🙂

Live Broadcast | Red Bull Stratos

http://www.redbullstratos.com/live/

Au moment où j’écris ces lignes, il se trouve à 39 km de la Terre.

Ça se passera bien ? On l’espère pour lui.

Chapeau à l’explorateur

Repousser les limites du possible, sans savoir ce qui adviendra.

Se jeter dans le vide, littéralement.

Chapeau !

Il s’appelle Felix Baumgartner.

Et remerciements à Red Bull qui organise cet événement.

Ouf

Il a sauté pendant que j’écris.

Ça s’est bien passé.

Un beau moment.

Je suis contente d’avoir vu ça 🙂

Et je ne suis pas la seule : 1,116,791 visionnage(s) en cours avant la conférence de presse 😀

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More