Posts Tagged "chi"

Ce mouton noir est-il amoureux ? Faut bien regarder pour le savoir

Il est amoureux ce mouton ? Comment je peux savoir que ce mouton est amoureux ?

Ce mouton noir est-il amoureux?
Regarde son aura pour le savoir.

 

Ben, en regardant son aura, tout simplement.

Mais faut la regarder d’abord…

Sinon, tu ne la verras probablement pas 😀

Cédric Vimeux nous propose de commenter l’histoire des moutons noirs.

Le nouveau défi | Virtuose-Marketing

« Voici une nouvelle histoire pour un nouveau défi. Les »
http://www.virtuose-marketing.com/les-articles-du-defi-du-chapeau-a-deux-couleurs-et-lhistoire-pour-le-nouveau-defi/#comment-116589

Les moutons noirs

Un ingénieur, un physicien expérimental, un physicien théoricien et unphilosophe se promènent dans les montagnes d’Écosse.

Quand ils atteignirent un sommet, ils aperçurent un mouton noir sur une crête avoisinante.

– On voit que les moutons écossais sont noirs, déclara d’ingénieur.

– Il serait préférable de dire que certains moutons écossais sont noirs, dit le physicien expérimental.

Le physicien théoricien réfléchit un instant et dit

– Il serait plus correct de dire qu’au moins un des moutons écossais est noir.

– D’un côté, du moins, corrigea le philosophe.

(Histoire tirée du livre La Métaphore : voie royale de la communication, de Gérard Szymanski.) 

Ce qu’ils ne voient pas

Je me fais toute petite derrière ces scientifiques.

Mes confrères en quelque sorte – j’ai aussi fait des études.

Il y a quelque chose qu’ils ne voient pas. Pourtant, c’est fort, c’est facile à voir – quand on sait le voir.

Ce mouton noir est amoureux, leur dis-je.

Hahaha ! Comment tu vois ça ?

Il n’y a pas si longtemps, j’étais comme eux, je les comprends.

Je n’avais pas encore bien compris que pour apprendre quelque chose de nouveau, je dois d’abord admettre que je ne sais pas ce que je ne sais pas. Par définition.

Maintenant je sais qu’il y a beaucoup de choses dont je n’ai même pas idée 😀

Son aura est rose. Je la vois. Les amoureux ont une aura rose, tout le monde sait ça, je leur réponds.

J’utilise mon corps à fond. C’est un merveilleux outil, et c’est dingue, tout ce qu’on peut faire avec son corps.

Voir l’aura ?

La capacité à voir l’aura s’appelle la vision aurique.

Des scientifiques étudient la vision de l’aura.

Ils ont observé que pour voir l’aura, il faut arriver à connecter deux zones du cerveau qui ne sont pas connectées normalement.

Certains voient les auras spontanément.

D’autres ont appris à la voir, comme moi. Peut-être pas toute l’aura, mais au moins sa couleur en liseré autour du corps.

Exercice pour voir l’aura

Placer la main devant un mur blanc ou clair – sans trop de lumière, par exemple en fin d’après-midi ou par un jour gris.

  • Écarter les doigts.
  • Regarder entre deux doigts, fixement, avec le regard détendu. Un regard flou.
  • Attendre ainsi.
  • Et regarder ce qui apparaît autour des doigts qu’on ne regarde pas 🙂

Il faut souvent attendre 30 secondes ou une minute – d’où l’importance du regard fixe et détendu.

Christine Geranio: Je connaîs une sorte d’éveil énergétique depuis quelques années. Depuis, je m’amuse avec l’énergie du corps et tout ce qu’elle nous permet de faire.

Tu vois quelque chose autour de tes doigts?

Bravo.

Tu as réussi avec mes instructions ? Tu avais déjà vu quelque chose avant ? Que vois-tu?

Ou tout simplement, cette histoire t’inspire ?

Raconte-nous ça, on aimerait savoir.

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More

Comment ouvrir son coeur

Mon coeur s’ouvre en lisant

Je lis un texte de Kevin Salméron, et mon coeur s’ouvre tout en lisant. Tout seul.

Ça me donne du bien-être.

Tellement de bien-être, qu’un sourire béat se colle sur mon visage.

Ce coeur rayonnant montre bien comment le bien-être se diffuse dans la poitrine et le corps quand mon coeur s’ouvre et s’active

Mon coeur s’ouvre comme ça de plus en plus souvent, c’est bien agréable. 🙂

Kevin nous dit comment ouvrir son coeur dans son livre gratuit  “Ouverture spirituelle. Techniques et principes spirituels pour un éveil permanent”, dans “la Pratique méditative”.

Il m’a fallu longtemps pour que je ressente mon coeur, physiquement.

Pas l’organe, le coeur qui bat, non.

Le vrai coeur dans l’autre, celui qui abrite l’amour.

Ben oui, je suis plutôt du genre intello. Mon coeur, il n’est pas sur ma main.

Et personne ne m’a expliqué comment faire pour ouvrir son coeur.

Il y a des personnes généreuses comme ça, qui ont le coeur grand ouvert, mais moi, je ne suis pas comme ça…

Mais bon, même comme ça, j’y arrive.

Comme quoi… tout le monde peut le faire et ressentir ce bien-être 😆

Activer l’énergie du coeur

Ouvrir son coeur, c’est aussi activer son énergie.

Qu’on l’appelle chakra du coeur ou autrement, béatitude par exemple, ou illumination, peu importe.

Il s’agit bien d’une action physique en plus de l’action psychique au sens le plus large et même spirituel.

Tu fais circuler l’amour, tu ouvres ton coeur, tu as des sensations.

Tout est lié.

Des sensations très agréables, du bien-être.

C’est un truc dingue : tu sens ton coeur,, il t’envoie du bien-être en quantités, généreusement.

L’énergie du coeur, c’est l’amour

On a tous déjà activé son coeur. c’est comme ça qu’on l’ouvre.

Quand on ressent de l’amour pour quelqu’un :

  • L’amour des amoureux
  • ou l’amour maternel ou paternel

sont des exemples frappants.

L’amour dans la vie quotidienne

Mais aussi dans la vie de tous les jours :

  • la gratitudequ’on éprouve pour quelqu’un
  • le plaisir de faire plaisir
  • donner ou recevoir, un cadeau, un sourire ou un coup de pouce

C’est ça, ouvrir son coeur.

Toutes ces petites choses qui sont immenses en fait.

Imagine un monde où tu ne pourrais plus ni donner ni recevoir tous ces petits riens…

Un cauchemar !

Ressentis dans la région du coeur

Quand l’énergie du coeur s’active, cela se manifeste dans le corps.

Par un bien-être plus ou moins généralisé selon l’intensité de l’amour que tu donnes ou que tu reçois.

Dans la poitrine, ça donne souvent une impression de gonflement : ta poitrine va éclater tellement elle gonfle, elle se dilate, du moins c’est l’impression que tu as.

Et aussi une sensation de chaleur chaleureuse qui irradie vers le reste du corps.

Ou des picotements agréables.

Ou une sensation de bien-être diffus, sans description précise, car les mots sont trop faibles pour exprimer ce que tu ressens.

Activer le bien-être

Ouvrir son coeur, faire circuler l’énergie du coeur, c’est aussi activer le bien-être.

Faire circuler l’amour, c’est activer son bien-être

Ça marche comme ça :

  • celui qui donne de l’amour reçoit du bien-être
  • celui qui reçoit tout cet amour reçoit aussi tout ce bien-être.
  • même s’il ne ressent rien du tout

Pour ressentir ce bien-être, il faut que le coeur soit ouvert.

Et à force de recevoir et donner de l’amour, le coeur finit par s’ouvrir tout seul. 🙂

Et ça donne du bien-être.

Ce bien-être, c’est pour les saints ?

C’est l’image que tu connais. Le saint en extase – il ressent un bien-être suprême.

Mais c’est pour toi aussi.

Tu sais, ces icônes religieuses où le coeur de Jésus et de Marie est doré, tout en or et irradie de rayons ardent, qu’on trouve même dans les plus petites églises. De qualité esthétique très variable 😀

Mais c’est bien ça que l’artiste essaie de faire passer :

  • le coeur s’active et envoie de l’amour

Ce n’est pas qu’une image, c’est une réalité.

L’amour,

c’est une activation énergétique qui donne des sensations très agréables

dans la poitrine et dans le reste du corps

Une sorte de pudeur fait que personne n’en parle jamais, de ce bien-être.

Toi aussi, tu peux vivre ça, ce n’est pas si difficile.

Comment ouvrir son coeur ?

Tu peux faire des actes dignes des plus grands hommes, mais bon, ça, ce n’est pas facile.

Tu peux aussi très simplement penser à quelqu’un que tu aimes.

Ça ouvre ton coeur tout de suite.

C’est tout.

Et pour le long terme ?

Suis les élans de ton coeur tout simplement.

  • Envie de sourire à quelqu’un, de lui serrer la main ? Fais-le
  • Envie de dire bonjour ? Fais-le
  • Envie de dire quelque chose de gentil ? Fais-le

Tu verras que le plus souvent, c’est une sorte de pudeur mal placée qui t’empêche de faire ça.

C’est idiot.

On n’en meurt pas, au contraire 🙂

Exercice facile et agréable : Ouvrir son coeur

Pour ouvrir ton coeur, tu peux faire cet exercice facile :

  • pense à quelqu’un que tu aimes.

Comme ça, ton coeur s’ouvre et s’active tout seul.

  1. Ferme les yeux
  2. Pense à quelqu’un que tu aimes
  3. Observe ce qui se passe dans ta poitrine
  4. Continue d’observer ton coeur!

C’est tout !

Répète cet exercice aussi souvent que tu veux 🙂

Tu as senti ton coeur ? Il s’est ouvert ?

Ou bien mon histoire te donne envie de partager la tienne ? Tu as un avis à donner ?

Alors, raconte-nous ça dans les commentaires.

Pas de pudeur mal placée.

On a tous besoin d’exemples concrets, ça nous enrichit.

Partager, ça aussi, c’est ouvrir son coeur 🙂

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More

Télépathie: Parler à son chien ou à son chat, ça s’apprend

Parler à son chien ou à son chat, est-ce possible ?

Certainement, et d’ailleurs, je le fais souvent.

Et pourtant, je ne suis pas télépathe: je suis empathe, c’est-à-dire que je ressens les émotions des autres. Celles des animaux aussi.

télépathie : parler à son chien, parler à son chat, parler avec les animaux

Parler à son chien ou à son chat, ça s’apprend Photo : Tobyotter

Cet article du Matin en Suisse nous raconte un nouveau métier : communicateur animalier.

 

Télépathie: Ils affirment pouvoir parler avec votre animal – Société …

« On se dit souvent qu’il ne leur manque que la parole… Aujourd’hui, des communicateurs …www.lematin.ch/societe/affirment-pouvoir-parler…/10556794 »
http://www.lematin.ch/societe/affirment-pouvoir-parler-animal/story/10556794

 

C’est sérieux ?

C’est très sérieux : ils parlent avec les animaux, mais pas par la parole, ni par le langage corporel comme le pense ce vétérinaire suisse, scientifique et réservé.

Je t’assure que ça n’a rien à voir avec le langage corporel : c’est une réelle communication d’un être à l’autre.

Par communication directe.

Par télépathie, quoi…

Je parle aux chiens et aux chats

Et aux autres animaux aussi d’ailleurs.

Oh juste pour des petites choses.

Par exemple, je dis au chat d’ouvrir la porte lui-même – il le fait.

Ou bien, je dis au chien de se calmer un peu.

Et il retourne à son panier.

Ma belle-soeur en reste bouche bée 😀

Mais « je n’entends » pas ce qu’ils racontent.

Juste, je vois ce qu’ils font après que je leur aie demandé ceci ou cela.

C’est difficile ?

Non, ce n’est pas très difficile mais il y a des trucs.

Par exemple, il ne faut pas parler avec des pensées, ni avec des mots, mais avec son coeur.

Puis il faut « envoyer » – pour qu’ils captent.

Faut établir le lien d’abord pas toujours facile avec les chats. Ils sont comme ça, ils ne veulent pas toujours parler, il faut attendre qu’ils soient disponibles.

Beaucoup plus facile avec les chiens : eux, ils aiment bien.

Puis, l’entraînement : plus on le fait, plus ça devient facile.

Et ça ne marche pas à tous les coups.

Pour les « entendre », je ne sais pas, je ne les entend pas vraiment, ou de manière trop rudimentaire, juste de vagues impressions. Sauf les émotions bien sûr, ça c’est très clair chez moi.

On peut apprendre à parler à son animal ?

OUI : ça c’est la bonne nouvelle !

Je l’ai bien appris, moi. Il y a quelques années encore, je ne savais pas le faire. 🙂

Tu peux t’entraîner toi-même, mais rien de tel qu’un professeur.

Vois dans l’article et contacte les personnes citées.

Ou bien, cherche sur le net pour trouver dans ta région.

Ou dans les magazines « bio ».

 

Et bien entendu : méfie-toi des charlatans.  1- tarifs normauxet 2- résultats rapides : tu vois que tu progresses vite. Sinon, abandonne – celui-là et toi, ça ne marche pas. 🙂

 

Me croire sur parole ?

Non bien sûr.

Comme d’habitude, je te dis : essaie par toi-même, tu verras bien.

Ton avis nous intéresse

Tu parles à ton animal ? Ou tu aimerais le faire ?

Alors laisse-nous un commentaire sur ce que tu fais, et comment tu le fais.

C’est la meilleure manière de faire comprendre aux lecteurs que quelque chose se passe réellement entre nous et les animaux.

Et partage si tu aimes cet article 🙂

 

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More

Coups de poing et stabilité – Rester stable en donnant des coups de poing

Coups de poing et stabilité

Lorsque tu donnes un coup de poing puissant, il faut :

  • toucher ton adversaire
  • et garder ta stabilité

La stabilité lors des coups de poing est très importante, car il ne suffit pas de donner un coup, il faut aussi rester debout, prêt pour la suite. Rester stable.

Ça ne le fait pas de donner le coup de poing et de tomber ensuite 😀

Coups de poing et stabilité

Vois comme ces deux combattants sont stables en donnant leurs coups de poing. La stabilité est très importante.

Image : Peter Harrison

Rester stable lors des coups de poing

Donc, pas du tout déséquilibré : bien sur ses pieds.

L’adversaire fait ce qu’il veut, tu restes planté sur tes pieds.

Il ne te déséquilibre pas en profitant de ton mouvement.

Mon témoignage sur les coups de poing

Je ne suis ni spécialiste du coup de poing, ni un maître.

Je pratique le jujitsu et le taï chi chuan, et je suis encore débutante dans ces deux disciplines après 3 ans de pratique.

Mais je peux expliquer ce que j’ai compris.

J’ai été très étonnée : une si petite différence de position donne un résultat tellement différent !

Je l’ai compris parce qu’on me l’a expliqué, que je l’ai vu, et que j’ai testé.

J’ai trouvé ça assez étonnant pour en parler ici 🙂

Coups de poing et stabilité

Stabilité et coups de poing sont opposés.

En effet, la tendance naturelle est de lancer le poing en avant aussi loin que possible, pour rester le plus loin possible de son adversaire.

On allonge le bras au maximum.

Erreur.

Stabilité impossible

Ce faisant, on lance l’épaule en avant en même temps.

Et dès que l’épaule part vers l’avant, la stabilité est compromise.

Le déséquilibre est proche.

L’adversaire n’a qu’un petit geste à faire.

En faisant ça, tu tournes le torse et tu avances l’épaule.

Ton nombril regarde ailleurs, alors qu’il devrait être pointé sur ton adversaire.

Et tu es vulnérable, tu es déjà en déséquilibre.

Pas très solide sur tes pieds.

Accentuer le déséquilibre en tirant

Stabilité compromise par l’épaule en avant avec les coups de poing, tu es très instable.

Il suffit de tirer un tout petit peu sur ton bras pour t’emmener dans ton élan.

Vlan, par terre.

C’est comme ça qu’on fait en taï-chi.

Et beaucoup moins dans les autres arts martiaux, jujitsu ou karaté, où on aura plutôt tendance à parer les coups de poing ou à les éviter.

Travail du centre pour la stabilité

La stabilité dans les coups de poing vient du centre, en-dessous du nombril.

C’est de là que partent les coups de poing en taï-chi.

Et dans les autres arts martiaux aussi, mais personne n’en parle ainsi.

Donc, quand tu donnes tes coups de poing,

tu ne mets plus jamais l’épaule en avant.

Dans la vie aussi

Nos parents nous l’ont dit et redit : “Tiens-toi convenablement”.

Voici pourquoi c’est important.

Ce qui vaut pour les coups de poing vaut pour n’importe quel mouvement.

Le mouvement correct évite le mal de dos, mal à la nuque, aux bras, aux jambes. Partout.

Tellement banal.

Et tellement évitable.

Protège ton corps. Cherche le bon mouvement.

 

Dans l’exercice qui suit, tu donnes tes coups de poing d’abord en jetant l’épaule en avant = mauvais mouvement, puis en restant stable. Ton partenaire tire sur ton poing pour te déséquilibrer

 

Exercice – Avec un partenaire

1- Peu de stabilité

Donne ton coup de poing en le lançant aussi loin que possible pour toucher ton partenaire qui est loin de toi. C’est la tendance naturelle : rester loin de l’adversaire pour ne pas recevoir de coup. Le torse est tourné, l’épaule part vers l’avant.

Reste avec ton poing tendu (pour l’exercice)

Ton partenaire en face de toi saisit ton poing et tire un peu

Tu es vite déséquilibré : vlan par terre (pas obligatoire pour l’exercice :D)

2- Coup de poing stable

Tu donnes le coup de poing, mais ton ton épaule reste en place, ton nombril reste pointé sur ton partenaire. Tu es obligé de t’approcher plus près pour le toucher.

Ton partenaire tire à nouveau sur ton poing.

Apprécie combien ton équilibre s’est subitement amélioré : tu restes planté sur tes pieds

 

 

 

Tu aimes cet article ? Alors, clique sur les étoiles 🙂

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More

Pourquoi et comment apprendre à méditer ?

Pourquoi et comment méditer ? Pour le bien-être

Comment apprendre à méditer et pourquoi ?

La méditation, c’est le repos de l’esprit, tout comme la relaxation est le repos du corps.

Il existe plusieurs types de méditations. Je ne parle pas de la méditation occidentale, car je l’ai apprise comme une technique de réflexion sur un sujet donné, par exemple : “Réflexion sur la générosité”.

Je considère plutôt la méditation de type oriental, comme celle du yoga.

Yoga ? Beeeerk

J’ai appris à méditer dans ma jeunesse, à “faire le vide dans mon esprit”, “fixer un point” etc.

Mais ça n’a pas donné grand-chose, c’était assez rébarbatif finalement.

Et surtout, c’était très loin de l’expérience que j’ai aujourd’hui.

Alors que je le fais à nouveau, fixer un point du plafond, c’est très gai 😀

Mais je le fais autrement.

Amusement et bien-être

Parce qu’aujourd’hui, la méditation est pour moi :

  • une activité– ben, oui, un truc aussi passif que fixer un point du plafond peut devenir une activité extrêmement active 😀
  • agréable, qui donne du bien-être : et je dis bien du bien-être qui diffuse dans tout le corps et qui se prolonge bien plus longtemps que la méditation elle-même

Les bienfaits, pourquoi apprendre à méditer ?

Les raisons qui font que les gens font et continuent de faire de la méditation, c’est tout simplement qu’ils en retirent un grand bien-être.

  • ça contribue considérablement à leur équilibre
  • pour eux, et avec les autres
  • ça les calme

Bon, accessoirement ça facilite les rêves lucides et les rêves éveillés, l’éveil du 3e oeil, les manipulations énergétiques etc etc, mais tout le monde n’a pas envie de faire ça et ce n’est pas obligatoire, loin de là 🙂

Le grand calme

C’est une des première étapes sans doute en méditation, et une des plus importantes.

Le calme de l’esprit. Calmer l’esprit.

Tu sais, cette petite voix en toi qui n’arrête pas de parler, de critiquer, de juger, qui t’empêche de réfléchir, de te trouver toi-même.

C’est ton ego qui s’exprime, pas ton moi profond.

Ton ego, ton petit moi

Et ton ego, il cherche d’abord à garder tout en l’état.

Il déteste bouger, avancer, changer, relever des défis, bref, se mettre en péril.

Il préfère faire comme tu as toujours fait, rester dans les limites de ton propre confort, répéter à l’infini les mêmes gestes et les mêmes pensées.

Même si ça ne te mène nulle part.

Parce que comme ça tu as une illusion de sécurité.

Même quand tu SAIS que ce n’est qu’une illusion et que tu cours droit dans le mur.

Donc, apprendre à méditer pour calmer l’esprit ?

Oui, car dès que tu arrives à calmer ton esprit…

tu entres en contact avec toi-même

La bonne partie de soi, ton moi profond.

Ton subconscient aussi par la même occasion. Tu te rappelles des autres maîtres dans ton corps ? Ego ou petit moi, enfant intérieur, subconscient…

 

Faut-il prendre une position particulière ?

Dans la plupart des manuels et dans les cours, on te demandera de te placer dans telle position.

Moi – et d’autres qui aiment méditer – je pratique la méditation dans n’importe quelle position, du moment qu’elle soit confortable.

La position n’a aucune importance.

Enfin si, ça en a sans doute, mais pas à mon niveau 😀

Et sans doute pas au tien non plus.

Mieux vaut méditer vautré dans son canapé – comme moi – que pas du tout. Ou en courant, ou dans la vie de tous les jours.

Faut-il utiliser des techniques de méditation particulières ?

Là, je réponds “oui” et “non”.

Ce n’est pas indispensable. Si tout va bien – tu t’installes dans ton canapé et tu médites et tu calmes ton esprit – bon alors, tant mieux, continue.

Mais le plus souvent, ce ne sera pas le cas.

Tu te mets dans ton canapé, tu essaies de calmer ton esprit, et les pensées affluent. La méditation n’arrive pas à se mettre en place.

Et plus tu les chasses, plus elles reviennent, de plus en plus fortes. 😀

Il y a un minimum, je te l’expliquerai : respiration, observation active et passive, interne et externe etc etc.

Et-ce fait pour toi ?

Bonne question. Impossible d’y répondre sans avoir essayé.

Tu as certainement un avis.

Mais- pardonne-moi – ton avis, c’est de la crotte de bique si tu n’as pas essayé par toi-même.

C’est seulement les préjugés que tu as.

Essaie par toi-même. C’est la seule façon de savoir.

Ton premier exercice – archi-simple et archi-compliqué

Pour cet exercice de méditation, tu peux être là, maintenant, devant ton ordi, même dans un environnement bruyant, même si c’est mieux d’être au calme.

Evalue ton bien-être sur une échelle de 1 à 10.

Ferme les yeux, c’est parti :

    1. respire 2x à fond, et expire à fond – pour une détente express
    2. puis respire calmement mais normalement
    3. observe ta respiration

C’est tout.

Quand tu as fini, évalue à nouveau ton bien-être sur ton échelle de 1 à 10.

Des obstacles

Au passage, tu auras noté les difficultés : les pensées qui t’empêchent d’observer ta respiration, tu es distrait, ta respiration ne fonctionne plus et tu étouffes etc.

Tous des obstacles à surmonter. C’est pas difficile si on sait comment faire.

Alors, la méditation, c’est pour toi ?

Oui, si :

  • l’exercice t’a plu
  • ou ton bien-être s’est amélioré

alors, tu es prêt à apprendre la méditation.

Sinon, ce n’est pas (encore) pour toi. Plus tard peut-être. Chaque chose en son temps.

 

Alors ? Que penses-tu de ma petite introduction à la méditation ? Il n’y a rien qui te choque ?

Dis-nous ça dans les commentaires. 🙂

 

Tu aimes cet article ? Clique sur les étoiles – donne ton avis

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More