Communiquer avec les arbres

J’en ai longtemps rêvé, puis je l’ai fait…

J’ai communiqué avec plusieurs arbres quand on m’a expliqué comment faire.

Comment communiquer avec les arbres

Communiquer avec un arbre – une expérience à vivre

Les arbres sont les amis des humains, et communiquer avec eux, ces géants, c’est une très belle expérience à vivre. Ils nous aident autant qu’ils le peuvent.

J’ai vécu des connexions très intenses avec un des arbres de mon jardin, c’est une histoire que je raconterai un jour.

Cet article est très détaillé – et peut-être considéré comme un peu… extravagant 😀

Mais bon, rien que le sujet, communiquer avec les arbres, c’est tout un programme.

Communiquer avec les arbres

« …qui font appel aux différents outils de radiesthésie que sont le pendule, la baguette, ou l’antenne de Lecher, et qui en réalité consistent plus en l’acquisition d’informations de façon univoque qu’en… »
http://communiquer-avec-arbres.skynetblogs.be/archive/2013/08/18/communiquer-avec-les-arbres-7899732.html

Voici l’essentiel en pratique:

Sentir l’énergie de l’arbre avec les mains

Voici comment procéder:

« La première méthode consiste à  sentir avec les mains la limite du rayonnement énergétique de l’arbre, son aura.

Pour ce faire on s’approche de l’arbre avec les mains en avant ou sur nos cotés, les paumes orientées vers l’arbre, et tout en avançant on fait de tout petit mouvements de va et vient comme pour sentir la densité de l’air.

Une fois que l’on a sentit dans nos mains la limite du rayonnement de l’arbre on lui pose des questions auxquelles il peut répondre par oui ou par non. »

 

Interroger l’esprit de l’arbre: le faune

« La seconde méthode consiste à interroger l’esprit de l’arbre, le faune »

Mais là, je déclare forfait : je n’ai jamais communiqué avec les esprits de la nature – J’ai encore des choses à faire 🙂

Comment c’est possible ?

L’auteur explique très bien comment nous pouvons communiquer avec un arbre, même si ça semble une aberration à première vue:

« L’objectif est donc de trouver une sensibilité commune avec l’arbre, par laquelle nous allons pouvoir échanger de l’information en faisant circuler de l’énergie (puisque l’énergie porte l’informations comme l’électricité par exemple, l’information ne peut pas circuler sans support). « 

et encore:

« L’apprentissage consiste donc à explorer le champs de notre conscience sensorielle pour bien identifier la part commune dans laquelle il est possible de communiquer. « 

et celle-ci, j’aime bien:

« C’est le corps tout entier qui devient notre instrument de communication. « 

 

Tu as déjà communiqué avec un arbre?

Raconte-nous ça, ça nous intéresse 🙂

 

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
photo by: Matt Cunnelly
Read More

Dépression – La haine coule de mon corps comme de la lave

Méditation3G : Cliquez, Méditez !

En dépression

Je suis dépressive depuis 3 mois.
Je me soigne : antidépressseur.
C’est bien: ça a arrêté mes pleurs, et ça me premet de fonctionner normalement.
Et comme ça va mieux, j’ai décidé d’arrêter le médicament.
Pour voir…

Corps énergétique, corps émotionnel
La haine coule de mon corps comme de la lave. Ici, la haine épaisse.

Ben, j’ai vu.

Je n’y arrive pas

A la maison, ça va plutôt bien.
Alors je me rends à mon cours d’art martial.
Et là, j’ai des difficultés avec une technique.
Et je dérape sur ce simple fait.
Ça remet en cause… mon corps,
et ce qu’il sait faire ou pas.

Mon corps est instable

Je prends un verre avec les amis
Mais je sens que mon corps n’est pas stable.
Il vacille.
Pas pour du vrai, c’est une impression.
L’impression qu’il est très instable.
Qu’au lieu d’être droit, il forme des courbes.
Pas une courbe, de nombreuses courbes.
Qui bougent.

Je rentre, ça va un peu mieux
Avec la bonne humeur de mes filles – ça aussi, c’est contagieux.
Je reprends une demi dose d’antidépresseur.
Je n’ai presque rien mangé depuis 2 jours.
Ça n’est pas bon.

Une grande déchirure du nombril au menton

Le lendemain, ça ne va pas mieux.
Mon corps présente une grande déchirure, du nombril jusqu’au menton.
Pas pour du vrai bien sûr: c’est une impression.
Un ressenti.
Très net.

Corps énergétique, corps émotionnel

La haine s’écoule de mon corps déchiré – ici, elle se projette avec force

Des flots de haine s’écoulent

Des flots de haine s’écoulent par cette déchirure.
Comme de la lave. Noir. épais.
Avec le la colère.

Je suis allongée sur mon canapé.
Là où j’ai l’habitude de méditer.
Et mon ventre large ouvert, déchiqueté, crache cette lave.
Parfois c’est épais, comme de la lave.
Et ça coule assez lentement.

Puis par moments c’est une explosion.
La haine est projetée au loin, avec force.
Elle est liquide, toujours noire.
Et toujours avec de la colère.

Elle est acide, corrosive.
Je ne voudrais même pas y mettre ma main énergétique…

Ça dure des heures.

Le lendemain, la déchirure s’est fermée

Ça ne coule plus.
C’est fini.
C’est pas agréable,
Mais c’est fini.
Le plus dur est passé…


Je sais que j’ai de la haine en moi.
Parfois, elle remonte en surface, violente.
Ça ne ressemble pas du tout à la femme polie que je suis.

Mais tant que ça ?
Ça m’étonne..
Ça a coulé pendant des heures… sans arrêt…
Des tonnes de haine.


Aujourd’hui, je suis apaisée.
Pas encore bien,
mais mieux
Je pense que cette fois, je peux abandonner le médicament.
On verra. je surveille.

Maintenant, je suis vidée de toute cette haine.
Je ne sais pas d’où elle vient.
Ni à quoi elle a bien pu me servir…
Peu importe, j’en suis débarrassée maintenant.

Il me reste juste « les boules » dans la gorge,
Et une pique tournoyante plantée dans le plexus solaire, qui fait un trou noir aussi,
La pique est droite, en cône spiralé.
Tu vois ce que je veux dire?
C’est pas n’importe quelle pique.


J’ai toujours eu beaucoup d’imagination.
Je visualise facilement les situations.
Ça aide énormément.

Bien sûr, mon corps ne s’est pas tordu.
Il ne s’est pas vraiment déchiré.
Mais ces sensations sont très claires.

Si mon corps s’était déchiré pour du vrai,
c’est ça que j’aurais senti.
Réel? Mon corps physique est intact.

Pas réel?
Qui peut le dire.
Mon corps énergétique a vraiment senti cette déchirure.
Mon corps émotionnel aussi.

Qui osera dire que ces corps que je sens ne sont pas réels?

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More

Ce mouton noir est-il amoureux ? Faut bien regarder pour le savoir

Il est amoureux ce mouton ? Comment je peux savoir que ce mouton est amoureux ?

Ce mouton noir est-il amoureux?
Regarde son aura pour le savoir.

 

Ben, en regardant son aura, tout simplement.

Mais faut la regarder d’abord…

Sinon, tu ne la verras probablement pas 😀

Cédric Vimeux nous propose de commenter l’histoire des moutons noirs.

Le nouveau défi | Virtuose-Marketing

« Voici une nouvelle histoire pour un nouveau défi. Les »
http://www.virtuose-marketing.com/les-articles-du-defi-du-chapeau-a-deux-couleurs-et-lhistoire-pour-le-nouveau-defi/#comment-116589

Les moutons noirs

Un ingénieur, un physicien expérimental, un physicien théoricien et unphilosophe se promènent dans les montagnes d’Écosse.

Quand ils atteignirent un sommet, ils aperçurent un mouton noir sur une crête avoisinante.

– On voit que les moutons écossais sont noirs, déclara d’ingénieur.

– Il serait préférable de dire que certains moutons écossais sont noirs, dit le physicien expérimental.

Le physicien théoricien réfléchit un instant et dit

– Il serait plus correct de dire qu’au moins un des moutons écossais est noir.

– D’un côté, du moins, corrigea le philosophe.

(Histoire tirée du livre La Métaphore : voie royale de la communication, de Gérard Szymanski.) 

Ce qu’ils ne voient pas

Je me fais toute petite derrière ces scientifiques.

Mes confrères en quelque sorte – j’ai aussi fait des études.

Il y a quelque chose qu’ils ne voient pas. Pourtant, c’est fort, c’est facile à voir – quand on sait le voir.

Ce mouton noir est amoureux, leur dis-je.

Hahaha ! Comment tu vois ça ?

Il n’y a pas si longtemps, j’étais comme eux, je les comprends.

Je n’avais pas encore bien compris que pour apprendre quelque chose de nouveau, je dois d’abord admettre que je ne sais pas ce que je ne sais pas. Par définition.

Maintenant je sais qu’il y a beaucoup de choses dont je n’ai même pas idée 😀

Son aura est rose. Je la vois. Les amoureux ont une aura rose, tout le monde sait ça, je leur réponds.

J’utilise mon corps à fond. C’est un merveilleux outil, et c’est dingue, tout ce qu’on peut faire avec son corps.

Voir l’aura ?

La capacité à voir l’aura s’appelle la vision aurique.

Des scientifiques étudient la vision de l’aura.

Ils ont observé que pour voir l’aura, il faut arriver à connecter deux zones du cerveau qui ne sont pas connectées normalement.

Certains voient les auras spontanément.

D’autres ont appris à la voir, comme moi. Peut-être pas toute l’aura, mais au moins sa couleur en liseré autour du corps.

Exercice pour voir l’aura

Placer la main devant un mur blanc ou clair – sans trop de lumière, par exemple en fin d’après-midi ou par un jour gris.

  • Écarter les doigts.
  • Regarder entre deux doigts, fixement, avec le regard détendu. Un regard flou.
  • Attendre ainsi.
  • Et regarder ce qui apparaît autour des doigts qu’on ne regarde pas 🙂

Il faut souvent attendre 30 secondes ou une minute – d’où l’importance du regard fixe et détendu.

Christine Geranio: Je connaîs une sorte d’éveil énergétique depuis quelques années. Depuis, je m’amuse avec l’énergie du corps et tout ce qu’elle nous permet de faire.

Tu vois quelque chose autour de tes doigts?

Bravo.

Tu as réussi avec mes instructions ? Tu avais déjà vu quelque chose avant ? Que vois-tu?

Ou tout simplement, cette histoire t’inspire ?

Raconte-nous ça, on aimerait savoir.

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More

Stop! Arrête de crier ou mon oreille s’en souviendra

Mes oreilles se souviennent

On leur a crié dessus, surtout à droite.

Moi, je ne m’en souviens pas : j’ai bien enterré ça 😀

Stop ! Arrête de crier ou mes oreilles s'en souviendront !

Stop ! Arrête de crier ou mon oreille s’en souviendra !

Mais là, avec Didier, ça remonte à la surface.

En fait, mon corps s’en souvient.

Apprendre à être

Didier Thiellet est une sorte de thérapeute. Un thérapeute de l’être.

Il m’apprend à être.

Faut apprendre ça ? C’est dingue, non ?

Ça consiste à laisser vivre ses sensations, ses émotions.

Sans les contrôler.

Lâcher prise.

Simple non ?

Pourtant, j‘ai tellement l’habitude de contrôler tout ça que c’est pas évident du tout.

Alors Didier m’aide à sentir mon corps à nouveau, à lâcher ce contrôle permanent qu’on ma appris à moi comme à tout le monde.

À toi aussi 🙂

Et je m’en félicite.

Une peur dans l’oreille

Bon, donc on travaille la peur.

Ça part de l’estomace et de l’oesophage, et ça remonte jusque dans les oreilles. 

Faut s’occuper des oreilles.

Donc, je laisse venir les sensations dans mes oreilles.

Je les laisse être tout simplement.

Et quand je fais ça, ça bouge !

Du cou au cerveau

Ça commence dans le cou, puis quand je laisse mes oreilles s’exprimer, ça va tout autour des oreilles, surtout à droite.

J’ai le crâne qui s’active autour des oreilles.

Étrange sensation.

Ça serre, ça chauffe, et puis ça gonfle. Ça devient super léger, aérien.

Puis comme je laisse s’exprimer, ça passe dans le cerveau. Autour de mes oreilles, puis dans mon occiput.

Je sens mon cerveau qui s’active, d’abord à droite, en-dessous et autour de mon oreille. Et ça chauffe dans mon occiput.

Il y a vraiment quelque chose qui se passe, là…

Dans mon oreille

À un moment je sens que ça chauffe plus fort, puis ça devient très léger, et il y a un drôle de truc qui se passe.

Comme si mon cerveau est aspiré dans mon oreille.

Ça, c’est à droite. C’est pas désagréable, juste surprenant.

Puis tout de suite, ça tourne dans mon oreille, et des muscles se contractent dans cette région, juste un instant.

Puis je sens que ça passe dans l’autre oreille.

Didier me dit que mes oreilles sont en train de se rééquilibrer 😀

Alors j’ai les deux oreilles activées, avec la zone de cerveau autour et en-dessous.

Mes oreilles deviennent très légères.

Dans mon lobe temporal et occipital

Après, ça passe du temporal à l’occipital, en haut à l’arrière de la tête.

Ça chauffe ! Ça s’active !

C’est la première fois que je sens si fort mon cerveau 😀

 

Didier est un peu étonné – il sent souvent son cerveau. Hahaha ! Sacré Dider !

Ça reste un bon moment sur mon occiput.

Puis ça bouge encore…

Dans mon cervelet

C’est la première fois que je sens mon cervelet !

La sensation deu haut de la tête disparaît, et elle s’installe un bon moment dans mon cervelet.

J’ai les yeux fermés.

Didier me dit que ma tête bouge, mais je ne le sens pas – j’ai l’impression de rester bien droite.

Il me dit que la tête cherche à se stabiliser dans son nouvel équilibre.

Je finis par faire quelques mouvements de la tête – spontanés. C’est fini.

Quand ça se termine, une sensation agréable se diffuse dans mon corps.

Les traces de cette activation sont encore présentes des heures plus tard – je sens toujours quelque chose.

Mes oreilles sont trop sensibles

En fait, elles sont tellement sensibles – surtout à droite – que le téléphone ou les écouteurs me font souvent mal aux oreilles.

C’est pour ça que je n’aime pas trop le téléphone.

Ben oui, parler à quelqu’un qui vous fait mal à l’oreille, c’est pas top.

On verra à l’usage si j’ai trouvé un nouvel équilibre – je vous tiendrai au courant.

Mon corps se souvient

Moi j’ai enterré, mais mon corps s’en souvient.

Il a l’oreille droite trop sensible.

Cette oreille ne veut plus entendre – elle fait mal.

C’est ça, la mémoire du corps.

Puis apparemment mon équilibre tout entier s’est construit sur ce problème.

Le cervelet et les oreilles, ce sont les organes de l’équilibre.

C’est important, l’équilibre.

Bon, heureusement, j’apprends à remettre tout ça en place 🙂

Remettre le corps à sa place

Mieux : lui rendre sa place.

On essaie de contrôler tout ce qu’il doit faire, mais c’est stupide.

Il y a des choses qu’il fait beaucoup mieux que nous – faut lui faire confiance et le laisser faire.

C’est dingue, tout ce qu’on peut faire avec son corps 🙂

 

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More

Comment ouvrir son coeur

Mon coeur s’ouvre en lisant

Je lis un texte de Kevin Salméron, et mon coeur s’ouvre tout en lisant. Tout seul.

Ça me donne du bien-être.

Tellement de bien-être, qu’un sourire béat se colle sur mon visage.

Ce coeur rayonnant montre bien comment le bien-être se diffuse dans la poitrine et le corps quand mon coeur s’ouvre et s’active

Mon coeur s’ouvre comme ça de plus en plus souvent, c’est bien agréable. 🙂

Kevin nous dit comment ouvrir son coeur dans son livre gratuit  “Ouverture spirituelle. Techniques et principes spirituels pour un éveil permanent”, dans “la Pratique méditative”.

Il m’a fallu longtemps pour que je ressente mon coeur, physiquement.

Pas l’organe, le coeur qui bat, non.

Le vrai coeur dans l’autre, celui qui abrite l’amour.

Ben oui, je suis plutôt du genre intello. Mon coeur, il n’est pas sur ma main.

Et personne ne m’a expliqué comment faire pour ouvrir son coeur.

Il y a des personnes généreuses comme ça, qui ont le coeur grand ouvert, mais moi, je ne suis pas comme ça…

Mais bon, même comme ça, j’y arrive.

Comme quoi… tout le monde peut le faire et ressentir ce bien-être 😆

Activer l’énergie du coeur

Ouvrir son coeur, c’est aussi activer son énergie.

Qu’on l’appelle chakra du coeur ou autrement, béatitude par exemple, ou illumination, peu importe.

Il s’agit bien d’une action physique en plus de l’action psychique au sens le plus large et même spirituel.

Tu fais circuler l’amour, tu ouvres ton coeur, tu as des sensations.

Tout est lié.

Des sensations très agréables, du bien-être.

C’est un truc dingue : tu sens ton coeur,, il t’envoie du bien-être en quantités, généreusement.

L’énergie du coeur, c’est l’amour

On a tous déjà activé son coeur. c’est comme ça qu’on l’ouvre.

Quand on ressent de l’amour pour quelqu’un :

  • L’amour des amoureux
  • ou l’amour maternel ou paternel

sont des exemples frappants.

L’amour dans la vie quotidienne

Mais aussi dans la vie de tous les jours :

  • la gratitudequ’on éprouve pour quelqu’un
  • le plaisir de faire plaisir
  • donner ou recevoir, un cadeau, un sourire ou un coup de pouce

C’est ça, ouvrir son coeur.

Toutes ces petites choses qui sont immenses en fait.

Imagine un monde où tu ne pourrais plus ni donner ni recevoir tous ces petits riens…

Un cauchemar !

Ressentis dans la région du coeur

Quand l’énergie du coeur s’active, cela se manifeste dans le corps.

Par un bien-être plus ou moins généralisé selon l’intensité de l’amour que tu donnes ou que tu reçois.

Dans la poitrine, ça donne souvent une impression de gonflement : ta poitrine va éclater tellement elle gonfle, elle se dilate, du moins c’est l’impression que tu as.

Et aussi une sensation de chaleur chaleureuse qui irradie vers le reste du corps.

Ou des picotements agréables.

Ou une sensation de bien-être diffus, sans description précise, car les mots sont trop faibles pour exprimer ce que tu ressens.

Activer le bien-être

Ouvrir son coeur, faire circuler l’énergie du coeur, c’est aussi activer le bien-être.

Faire circuler l’amour, c’est activer son bien-être

Ça marche comme ça :

  • celui qui donne de l’amour reçoit du bien-être
  • celui qui reçoit tout cet amour reçoit aussi tout ce bien-être.
  • même s’il ne ressent rien du tout

Pour ressentir ce bien-être, il faut que le coeur soit ouvert.

Et à force de recevoir et donner de l’amour, le coeur finit par s’ouvrir tout seul. 🙂

Et ça donne du bien-être.

Ce bien-être, c’est pour les saints ?

C’est l’image que tu connais. Le saint en extase – il ressent un bien-être suprême.

Mais c’est pour toi aussi.

Tu sais, ces icônes religieuses où le coeur de Jésus et de Marie est doré, tout en or et irradie de rayons ardent, qu’on trouve même dans les plus petites églises. De qualité esthétique très variable 😀

Mais c’est bien ça que l’artiste essaie de faire passer :

  • le coeur s’active et envoie de l’amour

Ce n’est pas qu’une image, c’est une réalité.

L’amour,

c’est une activation énergétique qui donne des sensations très agréables

dans la poitrine et dans le reste du corps

Une sorte de pudeur fait que personne n’en parle jamais, de ce bien-être.

Toi aussi, tu peux vivre ça, ce n’est pas si difficile.

Comment ouvrir son coeur ?

Tu peux faire des actes dignes des plus grands hommes, mais bon, ça, ce n’est pas facile.

Tu peux aussi très simplement penser à quelqu’un que tu aimes.

Ça ouvre ton coeur tout de suite.

C’est tout.

Et pour le long terme ?

Suis les élans de ton coeur tout simplement.

  • Envie de sourire à quelqu’un, de lui serrer la main ? Fais-le
  • Envie de dire bonjour ? Fais-le
  • Envie de dire quelque chose de gentil ? Fais-le

Tu verras que le plus souvent, c’est une sorte de pudeur mal placée qui t’empêche de faire ça.

C’est idiot.

On n’en meurt pas, au contraire 🙂

Exercice facile et agréable : Ouvrir son coeur

Pour ouvrir ton coeur, tu peux faire cet exercice facile :

  • pense à quelqu’un que tu aimes.

Comme ça, ton coeur s’ouvre et s’active tout seul.

  1. Ferme les yeux
  2. Pense à quelqu’un que tu aimes
  3. Observe ce qui se passe dans ta poitrine
  4. Continue d’observer ton coeur!

C’est tout !

Répète cet exercice aussi souvent que tu veux 🙂

Tu as senti ton coeur ? Il s’est ouvert ?

Ou bien mon histoire te donne envie de partager la tienne ? Tu as un avis à donner ?

Alors, raconte-nous ça dans les commentaires.

Pas de pudeur mal placée.

On a tous besoin d’exemples concrets, ça nous enrichit.

Partager, ça aussi, c’est ouvrir son coeur 🙂

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More

Mes mains s’activent toutes seules. Pour soigner à distance ?

Je soigne un ami par mes mains

Il s’est froissé un muscle. Ça fait mal.

Il me demande de lui appliquer de l’énergie.

Alors je place mes mains de part et d’autre de là où ça fait mal.

C’est comme ça qu’on fait.

On ne touche pas, on met les mains à distance.

soigner à distance, soigner par les mains, magnétisme à distance

Soigner à distance ? Et toi, tu sais soigner par les mains ?

J’active mes mains

Je sens l’énergie qui circule : des picotements.

C’est signe que ça marche.

Ce n’est pas très fort.

Ça devrait être plus fort avec cette douleur.

Je reste ainsi quelques instants, le temps que l’énergie – ou le magnétisme ou je ne sais quoi – travaille.

Un homme sent l’énergie qui passe

Un homme à deux mètres nous dit qu’il sent l’énergie qui passe.

Bizarre.

Certains la voient, c’est rare. Lui la ressent.

Je demande à mon ami s’il sent quelque chose.

On ne ressent pas toujours quelque chose loin de là.

Souvent de la chaleur, ou du froid, ou des picotements.

Il sent quelque chose de désagréable.

C’est signe qu’il faut arrêter – il y a eu assez d’énergie.

Ça a duré quelques minutes.

Mon genou est plus souple

J’ai l’impression que ça n’a pas marché très fort, parce que je n’ai pas eu de ressenti très fort.

Mais en marchant, je constate que mon genou éclopé – rupture du ligament – a lui, bien profité de la séance 🙂

Il est plus souple.

Première fois que je constate une amélioration de mes propres bobos en soignant un autre.

Comme au massage shia tsu que j’ai eu l’occasion de faire lors d’un stage.

Le soignant est tout aussi remis en forme que le soigné.

Soudain mes mains s’activent toutes seules

Cinq heures plus tard.

Il est tard – je suis à mon ordi.

Et je sens mes mains qui s’activent.

Ça leur arrive parfois de s’activer spontanément.

Mais ce que je ressens, ce n’est pas mon activation habituelle…

C’est des picotements plus bruts, accompagnés d’une lourdeur, de la main droite jusqu’au milieu du bras et de la main gauche.

Cette fois, c’est intense !

Je soigne à distance ?

Je reconnais la sensation caractéristique des soins.

Et l’intensité colle avec ce que j’aurais du ressentir quelques heures avant. 🙂

Alors je place mes mains dans le vide 😀

Et je laisse l’énergie circuler.

Ça aussi, c’est une première fois.

Je sais qu’on peut soigner à distance.

La distance ne compte pas en fait.

Je ne l’ai jamais fait.

Donc, je ne sais pas comment ça marche.

Mais je suppose que c’est bien ça qui s’est passé.

Cette fois, c’est bon

Cette fois, l’intensité y est : ça remonte jusqu’à mi-bras.

C’est un grosse blessure, ça. Ça doit faire mal.

Je suis contente d’avoir bien terminé le boulot.

C’est plus satisfaisant ainsi.

Mais quand même… Soigner à distance…

Qui soigne qui ?

C’est marrant que ça fonctionne à l’envers :

C’est le soigné qui initie le soin 😀

Mais je sais que donner, c’est recevoir, et vice-versa.

Alors je teste mon genou.

Je n’ai rien senti à mon genou, mais il est bien souple.

Ça a fait beaucoup de bien à mon genou en compote. 😀

C’est toujours ça de pris.

 

Tu as déjà entendu parler de ça, toi ? ou tu l’as vécu ?

Laisse-moi un commentaire, j’aimerais vraiment savoir.

Exercice

J’ignorais que je savais soigner avec mes mains… jusqu’au jour où je l’ai fait 🙂

La prochaine fois que tu vois un bobo, essaie

S!oigne-le avec tes mains.

Tant que tu n’as pas essayé, tu ne sais pas si tu sais le faire. 🙂

Suite au commentaire de Dorian, j’ai fait quelques recherches, et j’ai trouvé cette phrase dans un article wiki sur le Reiki : http://fr.ekopedia.org/Reiki « si une personne à côté de vous a vraiment besoin de Reiki, celui-ci s’écoulera tout seul sans effort conscient de votre part. » Comme le Reiki peut aussi se faire à distance, cette explication me semble correspondre à mon cas. 🙂 Je fais du Reiki sans le savoir 😀

 

 

Cet article te plaît ? Alors, donne ton avis 🙂

 

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Read More